Comment ouvrir une crèche privée ?

La crèche fait partie des structures de garde préférées des parents. Pourtant, la France connaît une véritable pénurie de places disponibles pour répondre aux besoins de toutes les familles. Alors, si vous aimez travailler avec les enfants et vous demandez comment ouvrir une crèche privée, nous vous apportons tous les éléments de réponse.

Qu'est ce qu'une crèche privée ?

Qui peut ouvrir une crèche privée ?

La création d’une crèche privée ne nécessite aucun diplôme particulier. En revanche, tous les professionnels travaillant au sein de la structure doivent détenir un diplôme de la petite enfance, comme précisé dans le décret n° 2010-613 du 7 juin 2010 relatif aux établissements et services d'accueil des enfants de moins de six ans. Quelle que soit votre formation initiale ou votre expérience, vous pouvez donc créer une crèche privée. Toutefois, il est nécessaire d’envoyer un dossier complet au service de la PMI (Protection maternelle et infantile) qui décidera de vous donner ou non l’autorisation d’ouvrir votre établissement. 

Création d’une crèche privée : les étapes

La démarche de création d’une crèche privée se fait en plusieurs étapes. Vous devez dans un premier temps commencer par étudier la faisabilité du projet en analysant les besoins de votre future zone d'implantation. Renseignez-vous sur le nombre de familles avec de jeunes enfants, le nombre de crèches actuelles, le nombre de places disponibles et le nombre de places manquantes, etc. Une fois votre projet bien pensé, vous pouvez choisir votre local. Celui-ci devra correspondre aux normes de sécurité et d'hygiène en vigueur dans les établissements d'accueil de jeunes enfants. Vous pouvez également vous orienter vers un local proche des écoles ou des entreprises pour répondre aux besoins des familles. N’hésitez pas à demander des conseils à la mairie qui pourra vous orienter vers le meilleur emplacement pour accueillir votre projet.

Une fois le local trouvé, vous devrez :

  • Recruter une équipe de professionnels titulaires, au minimum, d’un CAP petite enfance (Educateurs de Jeunes Enfants, Auxiliaires de Puériculture, Auxiliaires Petite Enfance etc).
     
  • Choisir le statut juridique de la crèche : SAS, SARL, association loi 1901 ou bien EURL ou SASU si vous êtes le seul associé.
     
  • Constituer votre dossier préalable : à envoyer à la Protection maternelle et Infantile au moins trois mois avant l’ouverture de la crèche. Le dossier doit inclure l’étude des besoins, l’adresse de la crèche, un plan des locaux, les statuts de la structure, le projet pédagogique (description des valeurs de la crèche, de l'organisation des activités, nombre d’enfants accueillis, règlement intérieur, etc.) et le budget prévisionnel. 
     
  • Obtenir toutes les autorisations : lorsque le médecin de la PMI émet un avis favorable, vous devez attendre d’obtenir l’accord du Président du Conseil général du département dans un délai de 3 mois pour procéder à l’ouverture de la crèche. 
     
  • Effectuer les dernières démarches : vous devez ensuite terminer les formalités de création auprès de la CCI et du CFE. Si votre crèche privée dispose d’un statut de société, vous devez alors publier une annonce légale obligatoire.

Créer une crèche privée est donc un projet accessible à tous. Il faut toutefois respecter les normes d'hygiène et de sécurité, recruter des personnels qualifiés et choisir le bon local pour accueillir les enfants dans leurs meilleures conditions. Babilou vous accompagne dans vos démarches et vous en dit également plus sur le financement des crèches privées.

En savoir plus sur le financement des crèches privées

Avons-nous répondu à votre question ?