Crèches privées : quel financement ?

À l’instar des crèches collectives, les crèches privées peuvent être subventionnées par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et le restant des aides proviennent des familles. La différence réside dans le fait que c’est l’entreprise, en grande majorité, qui finance les crèches privées.


Qu’est-ce qu’une crèche privée ? 

Les crèches privées proposent un mode de garde régulier ou ponctuel dans des structures multi-accueil, collectives, en halte-garderie ou micro-crèches.
Le fonctionnement d’une crèche privée est similaire à celui d’un établissement public. Les enfants sont accueillis par une équipe pluridisciplinaire de professionnels de la petite enfance, qui appliquent un projet pédagogique tourné vers l’autonomie et le bien-être de l’enfant. Le réseau d’entreprises privées Babilou privilégie un accompagnement de l’enfant, inspiré des méthodes pédagogiques de Maria Montessori ou Reggio Emilia.
La structure privée accueille des enfants de l’âge de 2 mois et demi à 3 ans. Les jeunes enfants se familiarisent ainsi à la vie en collectivité.

Pour obtenir une place en crèche privée, les démarches s’effectuent directement auprès de l’employeur, contrairement aux crèches publiques qui nécessitent aux familles de déposer un dossier auprès du service petite enfance de leur commune.

Avec la crèche privée, les parents bénéficient d’une place assurée pour leurs enfants, ce qui n’est pas le cas pour une structure municipale. En étant située au sein de l’entreprise ou à proximité immédiate, la crèche privée d’entreprise offre aux parents une accessibilité et une facilité pour faire garder leurs enfants.

En savoir plus sur les crèches Babilou


Comment financer la création d’une crèche privée ?

Un projet d’ouverture de crèche privée nécessite au préalable l’autorisation de la Protection Maternelle Infantile (PMI). Pour créer une crèche, les locaux doivent répondre aux normes réglementaires garantissant l’hygiène et la protection des enfants.

Pour savoir comment financer une crèche privée ou d’entreprises, vous pouvez vous renseigner auprès de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) afin de bénéficier d’un financement. La subvention de la CAF, intitulée « prestation de service unique » (PSU), permet de financer les frais de fonctionnement de la structure. Elle est versée à l’ensemble des Établissements d'accueil du jeune enfant (EAJE).
Le réseau national de crèches Babilou est composé de structures conventionnées, qui bénéficient de la subvention. En contrepartie, Babilou offre aux familles un tarif réglementé par la CAF.

Ce financement combiné à celui de l’entreprise garantit pour les familles un coût équivalent à celui d’une crèche municipale. Les autres charges comme les frais de repas et de couches sont inclus dans le tarif d’une place en crèche privée.

 

Avons-nous répondu à votre question ?