Quelles différences entre crèche familiale et crèche collective ?

Dans une crèche familiale, une assistante maternelle agréée et recrutée par une crèche accueille des enfants âgés de 2 mois et demi à 3 ans révolus à son domicile. Dans les crèches collectives, l’accueil s’effectue uniquement dans les locaux des établissements. Ces deux modes de garde ont chacun leurs atouts.

Quelle différence entre crèche familiale et collective ?

Au sein des établissements d’accueil collectifs, les enfants sont encadrés par une équipe de professionnels de la petite enfance. Educateur de jeunes enfants, Auxiliaire de puériculture et tous les autres membres de l'équipe veillent à la mise en place du projet pédagogique pour garantir le bien-être des tout-petits.

En crèche familiale, les enfants sont gardés essentiellement au domicile de l’assistante maternelle. Les tout-petits découvrent la vie en collectivité un jour par semaine, en journée complète ou en demi-journée.

Dans les crèches collectives, les repas et les couches sont généralement fournis, ce qui n’est pas toujours le cas dans les crèches familiales.

Quel est le fonctionnement d’une crèche collective ?

Les crèches collectives sont des structures municipales, départementales, associatives ou privées. Elles répondent aux différentes normes d’hygiène et de sécurité approuvées par la Protection Maternelle et Infantile (PMI) et doivent obtenir un agrément pour pouvoir ouvrir leurs portes.

L’équipe dirigeante se compose d'un directeur de crèche, parfois accompagné par un directeur adjoint. Pour accéder à ce poste, tous deux ont généralement un diplôme d’éducateur de jeunes enfants, d’infirmier ou d’auxiliaire de puériculture. Le reste de l'équipe est pluridisciplinaire et met en place des activités pédagogiques et ludiques qui favorisent le développement et l’autonomie de l’enfant. 

Les crèches collectives proposent généralement un accueil parfaitement adapté aux besoins des parents qui travaillent. Les amplitudes horaires peuvent s’étirer de 7h30 à 19h selon la structure, et 3 types d'accueil sont souvent proposés : régulier, occasionnel ou d'urgence.

Les crèches collectives ouvrent également leurs portes pour des accueils en temps partiel, mais ce type de demande reste minoritaire.

Que ce soit pour une place en crèche municipale, privée, inter-entreprises, les demandes d'inscription dans les crèches collectives s’effectuent auprès du service Petite Enfance des communes, auprès du gestionnaire de la crèche privée ou même auprès de son employeur.

Les avantages d’une crèche collective 

Avec un réseau de crèches largement déployé sur le territoire français, l’offre de crèches collectives garantit davantage aux parents de trouver une place au sein d’un établissement proche de leur domicile ou de leur lieu de travail.

Les crèches du réseau Babilou proposent des pratiques pédagogiques orientées autour de l'éducation positive et bienveillante. Le bien-être et la sécurité de l’enfant restent au cœur des priorités, et l’enfant est accueilli dans un cadre respectueux de son rythme. Les équipes en crèche, composées de professionnels de la petite enfance, encouragent l’autonomie de l’enfant et l’accompagnent dans son développement.

Avons-nous répondu à votre question ?