Que se passe-t-il en cas de suspicion d’un cas de Covid en crèche ?

En cas de suspicion de symptômes s’apparentant à ceux du covid-91, une réaction rapide est essentielle pour briser les chaînes de contamination. C’est pourquoi, les professionnels, ainsi que les parents, jouent un rôle majeur dans le repérage de ces symptômes.

Les professionnels encadrant les tout-petits, apportent une attention particulière aux enfants de moins de trois ans qui ne savent pas encore bien exprimer leurs ressentis. La fièvre, la toux, les difficultés respiratoires et les troubles digestifs sont notamment contrôlés. Pour éviter tout risque de contamination, si un enfant a deux symptômes associés susceptibles d'être ceux de la covid-19, les parents doivent le garder à leur domicile. 

Du côté des équipes travaillant en crèche, chacun doit très attentif à sa propre santé. En cas d’apparition de symptômes tels que la fièvre, la toux, la perte d’odorat ou de goût, les douleurs musculaires, les maux de tête etc. le professionnel ne peut plus se rendre sur son lieu de travail et consulte un médecin.

Le protocole suivi en cas de suspicion d’un cas covid en crèche

Symptômes chez l’enfant

Si des symptômes apparaissent sur un tout-petit lors de son accueil en crèche, le protocole suivi par les équipes de professionnel est le suivant :

  • Appel aux parents qui devront venir récupérer leur enfant
  • Isolement de l’enfant symptomatique du reste du groupe. Une attention particulière est accordée à cet enfant. Les professionnels de la petite enfance, dotés d’un masque chirurgical, le rassurent, lui parlent et le réconfortent en attendant l’arrivée de ses parents.
  • Placement de tous les effets personnels de l’enfant dans un sac plastique étanche.

Les parents doivent ensuite emmener leur enfant consulter un médecin et informer la crèche du résultat du test de dépistage, s’il y en a eu un. Dans l’attente de ce résultat, l’enfant symptomatique ne peut pas revenir à la crèche et l’accueil des autres enfants se poursuit dans le respect des gestes barrières.

Symptômes chez un professionnel

Si un professionnel présente des signes évocateurs de Covid-19 pendant son temps de travail, le protocole est le suivant :

  • S’isoler et rentrer chez soi après avoir alerté ses collègues et son responsable
  • Si le professionnel est seul à s’occuper des enfants, il prévient son responsable afin d’être remplacé. En attendant, il préserve une distance d’un mètre vis-à-vis des enfants dont il a la charge.

La suspension de l’activité du professionnel dépend de l’avis du médecin et prend la forme d’un arrêt de travail. Que les symptômes apparaissent chez un enfant ou chez un professionnel la liste des personnes « contact à risque » potentielles au sein de la crèche doit être dressée.

Les mesures mises en place en cas de Covid avéré en crèche

Cas de Covid confirmé chez un enfant accueilli en crèche :

Dès connaissance d’un cas de covid confirmé chez un des enfants accueillis en crèche, le protocole est le suivant :

  • Les parents de l’enfant doivent informer la crèche sans délais
  • L'acceuil de tous les autres enfants du même groupe est suspendu. 
  • Les enfants sont placés en quarantaine de 7 jours à partir du dernier contact avec l’enfant Covid+.
  • Si, malgré la règle de limitation du brassage des enfants de différents groupes, l’enfant en cas confirmé a été en contact avec des enfants d’autres groupes que le sien, ces derniers sont également considérés comme contact à risque et leur l’accueil doit être suspendu. Ce champs est valable même lorsque les enfants ont été en contact durant un temps court, le matin ou le soir, au maximum 15 minutes cumulées.
  • L’ensemble de l’équipe travaillant dans cette crèche (y compris les intervenants extérieurs) et les parents des autres enfants sont informés
  • Tous les espaces fréquentés par l’enfant au cours des sept derniers jours sont aérés, nettoyés et désinfectés à l’aide de produits d’entretien écolabellisés et à la norme virucide EN14476, de même que de tous les linges, jeux et jouets qu’il a pu toucher.

Le retour de l’enfant dépend du délai fixé par le médecin (8 à 10 jours selon la situation) et de sa guérison.

Les professionnels ayant eu un contact à risque avec l’enfant Covid+ sont également suspendue. 


Cas de covid confirmé chez un professionnel travaillant en crèche :

En cas de covid confirmé chez un professionnel travaillant en crèche, la marche à suivre est la suivante :

  • Le professionnel informe la crèche sans délais
  • Le professionnel est arrêté par le médecin
  • L’accueil de tous les enfants auprès duquel il a été en contact à risque est suspendu. L'activité  des professionnels avec lesquels il a été en contact à risque est également suspendu. 
  • Tous les espaces fréquentés par le professionnel au cours des sept derniers jours sont aérés, nettoyés et désinfectés à l’aide de produits d’entretien écolabellisés et à la norme virucide EN14476, de même que de tous les linges, jeux et jouets qu’il a pu toucher.

La reprise d’activité du professionnel dépend du délai fixé par le médecin et de sa guérison.

La suspension de l’accueil des autres enfants et de l’activité des autres professionnels - portant obligatoirement en permanence des masques de catégorie 1 - n’est pas automatique. Elle est décidée par les consignes de l’Agence Régionale de Santé, qui s'assure du respect des protocoles. 

Cas suspect ou confirmé de variantes en crèche 

Dès le premier cas suspecté ou confirmé de variante, la fermeture de la crèche peut désormais être décidée. 

Le préfet, sur recommandation de l’ARS, peut décider de fermer la crèche lorsqu'un cas de variante est confirmé ou suspecté. Chaque décision de fermeture est prise entre l’ARS, l’établissement et la préfecture. 

 

  

Avons-nous répondu à votre question ?