Comment préparer l’oral du concours d’auxiliaire de puériculture

Depuis 2020 le concours d'auxiliaire de puériculture a été réformé. Désormais, les épreuves écrites d'admissibilité n'existent plus. La sélection se fait sur un dossier de candidature examiné par un jury. L'épreuve orale, elle, est bien maintenue.

Votre dossier a été retenu et vous vous demandez comment préparer l’oral de sélection à la formation d’auxiliaire de puériculture pour travailler dans le secteur de la petite enfance ? Voici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

Concours d’auxiliaire de puériculture : en quoi cela consiste ?

Jusqu’en 2020, le concours d’entrée à la formation d’auxiliaire de puériculture comprenait une épreuve d’admission écrite de 2 heures sur un sujet sanitaire et social, ainsi qu’une épreuve à l’oral. Les épreuves écrites étaient composées de questions de culture générale ainsi que de tests psychotechniques.

Initialement, lors des épreuves du concours d’auxiliaire de puériculture, il était primordial d’obtenir au minimum une note de 10/20 pour être admissible. Ensuite, le jury établissait une liste principale des candidats retenus en fonction des leurs notes. Une liste complémentaire était également établie pour les candidats en attente d’admission en école d’auxiliaire de puériculture.

Désormais, la sélection se fait via un dossier d'admission comprenant votre CV, votre parcours scolaire, vos motivations, vos expériences professionnelles...

L’oral d’entrée à la formation d’auxiliaire de puériculture ne change pas. Pour cette épreuve, les candidats disposent d’un temps de préparation avant de s’entretenir avec un jury pendant 20 minutes. Les candidats doivent présenter un exposé à partir d'un thème sanitaire et social et répondre à des questions. Ensuite, un entretien de motivation est réalisé afin d'évaluer les aptitudes des candidats.

Comment préparer l’oral du concours d’auxiliaire de puériculture ?

Pour préparer les épreuves orales il est conseillé de suivre une préparation. Celle-ci peut être réalisée en parfaite autonomie ou bien dans un établissement agréé par l'Éducation Nationale. Ces formations sont souvent payantes.

Une fois le concours passé, le candidat peut intégrer un institut de formation d’auxiliaire de puériculture (IFAP). Les conditions pour entrer en formation sont les suivantes : avoir passé les épreuves de sélection et avoir au moins 17 ans.

Les débouchés du concours d’auxiliaire de puériculture

La formation au métier d’auxiliaire de puériculture dure 10 mois et permet d’obtenir un Diplôme d'Etat d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP). Après au moins 3 ans d’expérience en milieu hospitalier ou médico-social, l’auxiliaire de puériculture peut intégrer des instituts de formation en soin infirmier afin d’obtenir le diplôme d'État d’infirmier ou bien le diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE). Après avoir décroché un diplôme d’infirmier ou de sage-femme, il est également possible de poursuivre ses études en intégrant une école de puériculture pour devenir puéricultrice (DEP).

Avons-nous répondu à votre question ?