Quelle est la différence entre une micro-crèche et une crèche collective ?

Une des principales différences entre ces deux modes de garde réside dans la capacité d'accueil. Une micro-crèche n'accueille en effet que très peu d'enfants alors que la crèche collective peut en accueillir beaucoup.

Micro-crèche et crèche collective : définitions

Comme son nom l'indique, une micro-crèche a une capacité limitée. Elle se distingue des crèches traditionnelles car elle ne peut accueillir plus de dix tout-petits âgés de deux mois et demi à 3 ans. Au sein de ce type de structures, les enfants sont tous regroupés en une section unique, sans distinction d'âge. L'équipe encadrante est composée de trois à quatre professionnels de la petite enfance avec au moins un Auxiliaire de Puériculture et un Educateur de Jeunes Enfants. Les micro-crèches sont soumises aux mêmes règles et normes de sécurité que les structures d'accueil collectif traditionnelles.

Les crèches collectives, quant à elles, peuvent accueillir jusqu'à 60 jeunes enfants de 2 mois et demi à 3 ans. Halte-garderie, crèche d'entreprise, crèche multi-accueil... La crèche collective peut répondre à différentes dénominations. Au sein de ce type d'établissements, les enfants sont répartis par tranche d'âge. Par ailleurs, il doit y avoir un nombre minimal de professionnels de la petite enfance : au moins 1 professionnel pour 5 enfants qui ne marchent pas et au moins 1 professionnel pour 8 enfants qui marchent.

L'équipe encadrante est donc importante et comprend au moins :

Quels sont les avantages de la micro-crèche ?

Lorsqu’un enfant est accueilli en micro-crèche, il bénéficie d’un accueil plus personnalisé et individualisé qu’en crèche classique. Les tout-petits sont encadrés et accompagnés dans leur développement par des professionnels diplômés de la petite enfance. Ces petites structures sont également rassurantes pour les parents et les enfants. Plus petites que les structures traditionnelles, elles permettent aux enfants de retrouver un environnement proche de la maison.

Les micro-crèches offrent une expérience de la collectivité aux tout-petits qui apprennent ainsi à se socialiser. Au sein de ces établissements, les enfants évoluent ensemble sans distinction d’âge. Cela permet aux plus grands d’êtres bienveillants envers les plus jeunes et aux plus petits d’apprendre au contact des plus grands.

Enfin, si les micro-crèches ne sont pas forcément conventionnées par la CAF, les familles peuvent bénéficier du Complément de libre choix de Mode de Garde (CMG) qui rembourse jusqu’à 85% du coût de la place en crèche.

Quels sont les avantages de la crèche collective ?

Les crèches collectives sont composées d’une équipe de professionnels diplômés de la petite enfance aux profils variés. Auxiliaires de Puériculture, Educateurs de Jeunes Enfants, Psychomotriciens… Les enfants sont accompagnés avec bienveillance dans leur quotidien. Ce type de structures est doté d’espaces vastes et adaptés au bien-être et au développement de l’enfant. Il y est libre de ses mouvements et peut développer facilement ses capacités motrices. Au sein de ces établissements, les jeunes enfants évoluent au contact d’autres enfants du même âge. Ils créent ainsi leurs premières amitiés et apprennent à vivre en société.

Lorsque une entreprise achète des places en crèche pour son salarié, la crèche collective est une crèche d’entreprise. Pratique, elle permet aux parents salariés d’être sereins et d’obtenir une place en crèche grâce à leur employeur.

Enfin, le coût d’une place en crèche collective est très attractif et est calculé sont les revenus du foyer.

Que vous choisissiez une micro-crèche ou une crèche collective, ces deux modes de gardes présentent de nombreux avantages pouvant répondre à tout type de besoins !

Avons-nous répondu à votre question ?