Devenir Auxiliaire de Puériculture : quel niveau d’études ?

Vous souhaitez devenir Auxiliaire de Puériculture pour assurer les soins d’hygiène et l’accompagnement des tout-petits ? Découvrez quel BAC pro passer pour devenir Auxiliaire de Puériculture et travailler auprès de jeunes enfants.


Compétences et niveau d’études demandés

L’Auxiliaire de Puériculture peut travailler dans des établissements variés tels qu’une crèche, des écoles, un centre de PMI (Protection Maternelle et Infantile), dans la maternité d’un centre hospitalier ou dans des établissements sociaux. Il doit assurer les soins d’hygiène des jeunes enfants (change, alimentation, etc.), les accompagner pendant la sieste, assurer l’entretien de l'environnement (jouets, sol, tapis, etc.) et conseiller les parents. Le métier d’ Auxiliaire de Puériculture consiste également à organiser de nombreuses activités quotidiennes pour favoriser l’éveil et le développement de l’enfant. L’Auxiliaire travaille en collaboration avec les professionnels de la petite enfance, notamment l’Educateur de Jeunes Enfants, l’Assistante maternelle et l’Infirmière puéricultrice. Il doit faire preuve de responsabilité dans son travail ainsi que d’observation et de vigilance pour prendre soin des enfants dont il a la charge.
Pour devenir Auxiliaire de Puériculture, il faut être âgé d’au moins 17 ans et se présenter au concours. Le concours est composé de plusieurs épreuves de sélection (épreuves écrites et orales). Le candidat passe en effet deux épreuves écrites comprenant un test de culture générale et des tests psychotechniques. Ensuite, il passe un oral devant un jury. Une fois le concours passé, il peut intégrer un institut de formation d’auxiliaire de puériculture. Le candidat obtient alors un diplôme DEAP équivalent au CAP petite enfance.


Quel est le meilleur bac pro pour devenir auxiliaire de puériculture ?

Pour suivre une formation d’Auxiliaire de Puériculture, il est possible d’intégrer un institut de formation après le concours. Il n’est donc pas nécessaire de posséder le baccalauréat. Toutefois, effectuer un BAC pro ASSP (accompagnement, soins, services à la personne) ou SAPAT (services aux personnes et aux territoires) permet d’être dispensé de certains modules durant la formation. Côté emploi, le métier d’auxiliaire de puériculture est très demandé dans des secteurs variés tels que les établissements de santé, les centres de PMI, les crèches et les écoles. Les auxiliaires de puériculture ont ensuite la possibilité d’évoluer en poursuivant leurs études sanitaires et sociales : ainsi ils peuvent intégrer un institut de soins infirmiers pour obtenir le diplôme d’infirmier en 3 ans (DEI) ou une école pour devenir sage-femme en 4 ans. Les titulaires de ces diplômes peuvent ensuite se présenter au concours de puéricultrice pour suivre une formation sur 12 mois permettant d’obtenir le DEP (diplôme d'État de puériculture) de niveau BAC +4. 

En savoir plus sur la carrière d’Auxiliaire de Puériculture

Avons-nous répondu à votre question ?