Le concours d'auxiliaire de puériculture : le préparer et le réussir

Le concours d'auxiliaire de puériculture, la porte d’entrée vers une carrière

Le concours d'auxiliaire de puériculture permet l'entrée en formation au métier d'auxiliaire de puériculture. L'examen est très sélectif permet d'évaluer les capacités des candidats à vivre le quotidien rigoureux et passionnant d'une auxiliaire de puériculture. Babilou vous donne toutes les clés pour une préparation complète.


Le déroulement du concours d'auxiliaire de puériculture

Le concours se déroule en deux étapes évaluées chacune sur 20 points.

La première est une épreuve écrite dite d'admissibilité qui se compose d'une épreuve de culture générale, souvent sur un sujet d'actualité (notée sur 12 points) et de tests psychotechniques servant à tester les connaissances du candidat dans le domaine biologique et son niveau en mathématique, composant les 8 derniers points.

La réussite de cette étape est soumise à la condition suivante : le candidat doit obtenir un minimum de 10/20.

La deuxième épreuve est un entretien oral durant lequel le candidat doit traiter un thème sanitaire et social devant jury puis répondre à ses questions. Cette partie compte pour 15 points et sert essentiellement à évaluer les capacités argumentaires et l'expression orale du futur auxiliaire de puériculture.

Les 5 derniers points sont consacrés à l'entretien de motivation qui clôture le concours.

Le candidat doit avoir obtenu un total supérieur à 10/20 pour ne pas être éliminé.


Se préparer au concours d'auxiliaire de puériculture

Il existe plusieurs façons de se préparer au concours d'auxiliaire de puériculture que ce soit à distance, seul dans son coin à l'aide des annales des années précédentes, ou en présentiel dans un institut ou centre de formation, selon vos disponibilités, votre vie professionnelle et vos objectifs.

Pour bien se préparer, il faut s'organiser en amont. La date du concours est fixée un an à l'avance, et généralement en mars. Il est donc nécessaire de se libérer du temps en conséquence, le plus tôt possible, pour bien assimiler les différentes notions à étudier. Commencer dès la fin de l'été permet d'étaler son apprentissage sur les six mois précédents la date du concours et de se laisser du temps pour également se préparer à l'épreuve orale.

L'obtention du concours d'admission en école de puériculture est le passe obligatoire pour accéder à une carrière d'auxiliaire de puériculture dont les prérogatives diffèrent de celles des puéricultrices qui sont elles, titulaires d'un diplôme d'infirmière.

Avons-nous répondu à votre question ?