Pourquoi les repères sont importants pour l'enfant ?

pourquoi-les-reperes-sont-importants-pour-lenfant-babilou0

Le printemps approche et le changement d’heure aussi ! S’il passe souvent inaperçu pour les adultes, il peut être plus perturbant pour les jeunes enfants. Au-delà du changement d’heure, ce sont tous les repères de temps, d’espace et humains qui sont importants pour le jeune enfant. Ces habitudes l’aident à créer sa sécurité intérieure et donc à s’épanouir pleinement.

Les trois grands repères de l’enfant :

  • Les repères dans le temps
  • Les repères dans l’espace
  • Les repères humains

 

Les repères de l’enfant dans le temps : une question d’habitude

La notion du temps, et plus encore la notion de « mesure du temps » ne sont pas des concepts facilement assimilables par le jeune enfant. Il est donc nécessaire de lui donner les moyens d’identifier le moment de la journée dans lequel il se trouve.


C’est la répétition des actions, menées toujours au même moment et dans le même ordre, qui permet à l’enfant d’anticiper ce qui va se passer pour lui : donner le bain toujours avant le repas, ou à la crèche, les repas aux bébés sont toujours donnés dans le même ordre afin de permettre à l’enfant de réaliser que lorsque les autres ont pris leur repas, c’est son tour… Il comprend aussi que ce n’est pas celui qui pleure le plus fort et qui sera servi en premier.

A la maison comme à la crèche, il est important de mettre en place des rituels : le bonjour du matin, le temps des repas, le temps de lecture avant d’aller dormir… Les rituels deviennent des habitudes quotidiennes qui permettent à l’enfant de construire sa représentation du temps qui passe et donc de se repérer dans le temps.

 

reperes-enfant-importants-rituels-babilou

 

Les repères de l’enfant dans l’espace : un environnement sécurisant

Dans chaque espace, que ce soit à la maison ou en espace d’accueil en crèche, l’aménagement est pensé pour répondre aux besoins des enfants.

L’agencement de l’espace 

L’agencement du mobilier favorise l’exploration, le mouvement et les relations entre les enfants. Cet aménagement est stable dans le temps et sert de repère à l’enfant. Si vous devez modifier les espaces de jeux ou l’agencement du mobilier, il vaut mieux associer votre enfant à ce changement, ou le mettre en évidence et le verbaliser avec lui.

De la même façon, pour un tout-petit bébé qui ne se déplace pas par lui-même, il est préférable de l’installer toujours au même endroit et de lui proposer les mêmes jouets. Cette continuité est rassurante et lui permet de se sentir en confiance.

En crèche, comme à la maison, lors des temps de sommeil, le lit de l’enfant est toujours le même et est placé au même endroit. Cela constitue un espace individualisé, qui lui est dédié et qu’il reconnaît comme le sien. Il se sent ainsi pris en compte.

Le positionnement de l’adulte 

En crèche, le positionnement de l’adulte dans l’espace contribue aussi à cette stabilité, et est réfléchi dans ce sens. D’une manière générale, les professionnels de la petite enfance en crèche sont assis au sol, à un endroit stratégique qui leur permet de voir et d’être vus de tous les enfants. L’enfant pourra investir le matériel et l’espace de jeu, développer des interactions avec les autres en toute sérénité, sous le regard rassurant de l’adulte.

A la maison également, l’adulte est un point fixe, une présence rassurante vers laquelle l’enfant va se tourner afin de se rassurer et continuer à explorer. En crèche, les adultes veillent à réduire au maximum leurs déplacements afin de préserver la stabilité de ce repère.

 

reperes-enfant-agencement-espace-babilou

 

Les repères humains de l’enfant : le socle parental

Les très jeunes enfants connaissent une relation souvent exclusive avec leurs parents, qui sont les premiers avec qui l’enfant expérimente une relation humaine. Les enfants sont habitués à leurs odeurs, à leurs gestes, voix… Dans son environnement familial, l’enfant construit ses repères grâce au rythme de vie et aux habitudes du foyer (repas, sommeil…). Ce sont ces habitudes qui font naître un sentiment de sécurité affective, car l’enfant associe naturellement ces moments de vie aux adultes qui prennent soin de lui.  

La capacité innée de l’enfant à rechercher la proximité avec la personne qui prend soin de lui va l’aider à créer un lien privilégié avec un autre adulte que son parent, auprès duquel il pourra trouver sécurité et réconfort. Ainsi, les premiers temps de l’accueil de l’enfant en crèche sont donc organisés pour que ce soit toujours le (la) même professionnel(le) qui accueille l’enfant et son parent. Au fil du temps, petit à petit, un lien de confiance va se tisser entre l’enfant, le parent et le professionnel en crèche, ce qui va rendre possible la séparation. Le professionnel en crèche devient alors un repère important pour l’enfant.

 

L’adaptation au changement varie selon chaque enfant. Et comme le tout-petit a besoin de durabilité, seul le temps saura l’habituer à ses nouveaux repères.

Les repères chez le jeune enfant : quelles astuces retenir ?

  • Elaborez une relation de confiance avec votre enfant, notamment en prenant soin de lui lorsqu’il est bébé.

  • Créez des habitudes et des rituels pour faciliter la représentation du temps qui passe : lire des histoires avant de se coucher, donner le repas dans un ordre défini…

  • Favorisez un agencement de l’espace qui va durer dans le temps pour habituer votre enfant.

  • Aménagez les espaces de préférence avec votre enfant, et verbalisez ce changement avec lui.

  • Si votre enfant est encore un bébé, placez-le le plus souvent dans un même endroit (le tapis du salon, la chambre…) et proposez-lui les mêmes jouets.

  • Restez à proximité de votre enfant lorsqu’il joue seul par exemple, pour qu’il puisse se rassurer et continuer à explorer.

Ces contenus peuvent vous intéresser