L’alimentation du bébé en hiver : une question d’équilibre

alimentation-hiver-bebe-babilou

L’hiver approche à grands pas et ses désagréments aussi : froid, microbes, virus… notre système immunitaire est mis à rude épreuve. C’est d’autant plus le cas pour les tout-petits qui doivent lutter contre de multiples agressions extérieures durant cette période. Pour cela, rien de tel qu’une bonne alimentation ! Découvrez aujourd’hui quelques astuces pratiques pour rester en forme et passer un bel hiver avec votre enfant.

Les fruits et légumes de l’hiver

 

De décembre à février, pour diversifier au mieux l’alimentation de votre enfant et lui faire bénéficier de tous les bienfaits des fruits et légumes, vous pouvez lui proposer, en fonction de son âge : ananas, avocat, banane, citron, clémentine, kiwi, mandarine, mangue, marron, orange, pamplemousse, poire, pomme…
 
Les légumes ne sont pas en reste : carotte, céleri, chou de Bruxelles, citrouille, courge, endive, panais, poireau, salsifis, topinambour…, tous ces aliments apporteront les nutriments nécessaires pour booster les défenses immunitaires du tout-petit.
 
Pour éviter que votre enfant se lasse de ces fruits et légumes, n’hésitez pas à varier vos propositions : en compote, en salade, dans un yaourt… pour les fruits, et mijoté, en purée, en salade… pour les légumes.
 

3 ingrédients phares à ajouter aux menus de votre enfant

 

Ail et oignon

L’ail et l’oignon peuvent être introduits dans les repas de votre enfant à partir de 8 mois et possèdent de nombreux bénéfices nutritionnels. Ils sont utiles au bon développement des os et des dents, participent à la formation des cellules nerveuses et ont également un effet diurétique qui aide à éliminer. L’ail possède aussi une action antibactérienne qui nous aide à lutter contre les infections en stimulant le système immunitaire.
Vous pouvez les utiliser cuits de préférence et les ajouter, mixés ou en petits morceaux (en fonction de l’âge de votre enfant), à votre préparation.

Miel 

Dès l’âge de 1 an, vous pouvez faire goûter le miel à votre enfant. Il aide au développement musculaire, favorise la croissance et fortifie le squelette. Il est également un anti-inflammatoire et antibactérien naturel qui lutte contre les infections respiratoires et les bactéries de l’intestin.
Les miels d’acacia, de lavande ou de tournesol sont souvent les préférés des enfants car plus légers en goût. Vous pouvez par exemple en proposer une tartine à votre enfant pour le goûter.
 

Privilégier les aliments plus caloriques mais limiter les excès

En hiver, votre enfant a besoin de force pour lutter contre les agressions extérieures. Pour cela, il est important de lui préparer des plats riches en calories, en limitant les produits gras et sucrés car ils n’ont pas d’intérêt nutritionnel et en le laissant manger à sa faim.
 
Les potages ou plats mijotés, les légumes secs, riz et pâtes, mais aussi les pommes de terre seront des alliés précieux pour fournir des sucres lents et des glucides. Pour autant, une suralimentation risquerait d’affaiblir son corps plus que le protéger. Vous pouvez écouter les besoins de votre enfant : lorsqu’il ne veut pas finir son assiette, c’est sûrement qu’il a déjà absorbé les quantités nécessaires, le forcer serait contre-productif.
 
Pour combler ses besoins journaliers en fer, n’hésitez pas également à donner de la viande, du poisson ou des œufs à votre bébé, dans la limite d’un apport par jour.