Comment accompagner l'enfant dans son développement moteur ?

comment-accompagner-lenfant-dans-son-developpement-moteur.jpg

De sa naissance jusqu’à ses 3 ans, l’enfant va acquérir à son rythme et à sa façon toutes les étapes de son développement psychomoteur : se retourner, ramper, s’assoir, marcher, grimper, courir...

Qu’est-ce que la motricité libre ? C’est laisser l’enfant libre de ses mouvements afin qu’il puisse découvrir les capacités de son corps et acquérir chaque étape de son développement par lui-même. Agir librement lui permet de construire son propre chemin d’apprentissage et ainsi développer sa confiance en lui !

En tant qu’adulte, comment accompagner l’enfant vers ses nouveaux apprentissages ? Voici quelques repères et astuces pour favoriser la motricité libre.

Découvrir le monde couché sur le dos... et sur le ventre

Comment favoriser la motricité libre ?

  • Installer l’enfant sur le dos sur un tapis ferme et confortable. Dans cette position, l’enfant ne met pas son énergie à maintenir son dos ou sa tête et peut donc bouger librement ses pieds, ses jambes, ses mains, ses bras... L’enfant a besoin d’acquérir par lui-même chaque nouvelle posture (passage sur le ventre, position assise...), d’être libre de ses mouvements pour s’ouvrir au monde qui l’entoure.
     
  • Disposer des jouets en arc de cercle autour de sa tête lorsque l’enfant est allongé sur le dos. Le regard de l’enfant vers un jouet va entrainer un mouvement spontané de son corps pour l’attraper.
     
  • Retirer les chaussettes de l’enfant lorsqu’il commence à prendre appui sur ses mains et sur ses pieds. Il se sert de ses doigts de pied lorsqu’il cherche à trouver son équilibre.
     
  • Eviter tous les accessoires qui peuvent gêner le mouvement naturel de l’enfant (transat, cale-bébé, Youpala...) ou le sur-stimuler (mobiles au-dessus des lits d’enfants, portiques d’activités).

Oser la position verticale !

Comment favoriser la motricité libre ?

  • Libérer des espaces de circulation.
     
  • Sécuriser l’environnement de l’enfant pour l’accompagner dans ses prises d’initiatives (protège angles, cache prise de courant...). Les premiers temps de la marche, pour se déplacer et prendre appui, l’enfant utilise les objets qu’il trouve dans son environnement (une table basse, un canapé...).
     
  • Accompagner l’enfant par une présence sécurisante et un regard bienveillant, sans pour autant faire à sa place.
     
  • Faire confiance à l’enfant : il a besoin d’expérimenter, de se tromper et de tester ses capacités corporelles.  
     
  • Mettre à disposition des gros objets qui « glissent » sur le sol (comme une corbeille à papier retournée) qui favorisent les déplacements et l’expérience de la vitesse.

Ça déménage ! Pousser, courir, grimper : découvrir en bougeant !

Comment favoriser la motricité libre ?

  • Laisser l’enfant prendre des risques : un enfant ne se met pas naturellement en danger s’il sent que l’adulte a confiance en ses capacités. Le tout-petit a besoin de tester ses limites et de se donner des défis pour oser les expériences. Lorsqu’il se lance vers de nouvelles aventures, c’est signe qu’il a suffisamment confiance en lui. Retrouvez notre article : « Faut-il laisser l’enfant prendre des risques ? »
     
  • Préférer des vêtements amples et pratiques qui facilitent les mouvements des enfants pour une meilleure agilité !

En tant qu’adulte, nous avons parfois tendance à vouloir devancer les étapes de développement psychomoteur des enfants alors qu’un tout-petit va, de lui-même, découvrir les différents mouvements qui le mèneront jusqu’à la marche.
 
Laissez-les bouger, agir, prendre des risques. Restez disponibles, encouragez leurs efforts, verbalisez en mettant en mots leurs nouvelles expériences... sans jamais oublier que chaque enfant évolue à son rythme et à sa manière !