Comment organiser vos journées en confinement pour préserver le rythme et les repères de votre enfant ?

En cette période où le temps est suspendu, il est essentiel de maintenir les repères de l'enfant. La notion du temps qui passe est une notion difficile à appréhender pour le jeune enfant. Mais comment faire ? Découvrez nos idées !

Structurer les journées de votre enfant

Même en temps de confinement, et d’ailleurs, particulièrement en ce moment où la situation est si différente de ce que l’enfant a l’habitude de vivre, il va avoir besoin que l’on structure ses journées :  

  • Pour assurer sa sécurité psychique et affective : plus le quotidien de l’enfant est prévisible plus il est rassurant.
  • Pour lui garantir que le temps est stable, comme une continuité entre l’avant confinement, le pendant et l’après confinement. La stabilité des habitudes est rassurante pour le tout-petit, tout comme pour nous, adultes.

Maintenir les rituels quotidiens pour structurer le temps

Le temps des repas

Manger en famille rythme la journée. L’attente devient alors un plaisir attendu de se retrouver. Essayez de maintenir autant que possible ces temps de repas tous ensemble.

Se laver comme tous les jours

Faire sa toilette en réalisant les soins dans le même ordre que d’habitude (le pyjama après le bain du soir) et avec les mêmes rituels que d’habitude comme faire "pschitt pschitt" sur le savon ou enfiler le gant de toilette pour se débarbouiller.

Pour visualiser le temps qui passe, proposez-lui un sablier ou un minuteur : celui des œufs à la coque offre 3 minutes idéales pour se brosser les dents ! L’enfant expérimente de manière active les notions de secondes, de minutes à travers ses mouvements.

Respecter les rituels du coucher

Aller se coucher avec les mêmes rituels que d’habitude : coucher sa poupée, aligner ses chaussons l’un contre l’autre, allumer la lumière du chevet… et lire l’histoire avec papa et maman.

Notre astuce pour rendre concret le déroulé d'une journée

Rendre concret le déroulé d’une journée permet à votre enfant d’acquérir la logique de succession des différents temps :

  • Prenez-le en photo lors de ses routines quotidiennes : dans la cuisine pour le petit-déjeuner, dans la salle de bain pour la toilette, dans la chambre pour s’habiller, dans le salon pour jouer…
  • Affichez ces photos à sa hauteur, dans le sens logique de l’écriture.
  • Jouez avec lui à ce qui va se passer avant ou ce qui va se passer après.

Laisser du temps à l'enfant

Profiter d’avoir du temps pour le laisser agir par lui-même. Et comme le dit Maria Montessori, il suffit juste de « l’aider à faire seul ».  

Le tout-petit a besoin de temps long pour enfiler sa culotte, pour couper sa banane avec un couteau… sous le regard confiant de son parent.

Ce temps long est le meilleur outil pédagogique pour essayer, se tromper, recommencer, encore et encore… sans se lasser avec, au contraire beaucoup d’attention et de concentration sur ses gestes.

Pas besoin de lui indiquer lorsqu’il s’est trompé car l’enfant apprend bien plus de ses erreurs s’il les remarque seul. Et puis, faites confiance au pantalon enfilé à l’envers. Le bouton va se retrouver dans le dos et les jambes seront coincées.

 

Pour conclure, ces « petits rien » du quotidien rassurent l’enfant car il ressent les changements de l’ambiance habituelle de sa maison. Le fait que ces « tout petits riens » du quotidien restent réguliers et rythment sa journée, lui garantit que son environnement reste stable et rassurant.

Visionnez toutes nos vidéos

S'abonner à BABILOU

Ces contenus peuvent vous intéresser