Pourquoi confier des tâches ménagères à son enfant ?

Nettoyage-menage-de-printemps-avec-votre-enfant-Babilou

Si l’idée semble saugrenue de prime abord pour les plus petits, la Professeure de l’université du Mississippi Marty Rossman, s’est quand même penchée sur la question.
Pour elle, le résultat est éloquent : faire participer son enfant dès le plus jeune âge aux tâches ménagères exercerait une influence sur sa réussite personnelle et professionnelle.
Et la conclusion de la chercheuse n’est pas qu’un avis isolé puisqu’elle a été rejoint par de nombreuses personnes. 

Les bienfaits sur l’enfant

Les bienfaits de faire participer votre enfant aux tâches ménagères sont nombreux. Le but n’est évidemment pas qu’il devienne tout de suite une fée du logis ou un maniaque de la propreté. Néanmoins cela pourrait l’aider dans son développement personnel. 

Confier des tâches ménagères à un enfant peut potentiellement (cela dépend de chaque enfant) : 

  • Le rendre plus responsable,
  • Lui faire gagner en autonomie,
  • L’aider dans son développement cognitif et sa motricité,
  • L’impliquer dans la vie familiale et développer un sentiment d’appartenance, des liens sociaux et affectifs,
  • Lui donner un sentiment de satisfaction et confiance en lui.
     

Comment encourager votre enfant à participer aux tâches ménagères ?


Soyons franc, vous pourriez vous confronter à quelques réticences de la part de votre enfant en fonction de son âge. Les plus petits seront généralement heureux et fiers de faire comme les adultes alors que les plus grands pourront y mettre un peu moins de bonne volonté. Mais ne baissez pas les bras, sa réaction sera tout à fait normale !


1 Soyez clair et précis dans les demandes faites à votre enfant


L’énoncé de la tâche doit être clair, limpide et précis. 
Exemple : « Peux-tu sortir les jouets de la baignoire après le bain s’il te plait ? »

Astuce : chez les tout-petits, entre 1 et 2 ans, n’hésitez pas à donner des petits ordres un peu complexes pour encourager, dans le même temps, l’acquisition du langage. L’avantage d’un ordre est qu’il est plus simple à comprendre et très clair à assimiler pour un enfant.
Exemple : « Range tes chaussons dans le casier sous l’escalier »

S’il s’agit d’une tâche qui a vocation à devenir récurrente comme le fait d’aider à mettre la table, définissez le cadre de la tâche dès le début avec lui.

Et pourquoi ne pas rajouter un calendrier dans la cuisine pour rappeler les récurrences de la tâche et commencer à appréhender avec lui le système calendaire ?
 

2 Définissez les objectifs de cette tâche 


Pourquoi voulez-vous que votre enfant fasse cette tâche ménagère ? 
Soulever cette question va vous permettre d’être plus précis dans la demande à votre enfant et vous interroger sur les compétences
associées.
 

3 Un peu de fermeté et beaucoup de tolérance


Faire participer son enfant aux tâches ménagères peut être un exercice d’équilibriste !

Bien qu’au fil du temps  votre enfant doive comprendre que participer aux tâches ménagères n’est pas facultatif mais obligatoire, vous devez vous aussi savoir faire preuve de souplesse et de compréhension.
Passer l’amusement de la découverte, la tâche va sûrement durer beaucoup plus longtemps que si c’était vous qui la faisiez. Ne soyons pas trop exigeant, et laissez le  finir cette tâche à son rythme. Il en sera fier ! 

De même, la tâche ne sera pas aussi bien réalisée que si c’est vous qui l’aviez faite. Faites preuve de tolérance et féliciter votre enfant pour l’effort accompli.

gestes-barrieres-hygiene-enfant-babilou
Pourquoi confier des tâches ménagères à son enfant ?

Devez-vous récompenser votre enfant pour les tâches ménagères accomplies ?

Il est préférable que les tâches quotidiennes ne soient pas automatiquement assimilées à une récompense. Surtout pour les tout-petits.
L’enfant doit comprendre qu’il mène à bien ces tâches également pour lui-même.
Expliquez à votre enfant que tout le monde doit participer à la maison et que la récompense est le fruit de son travail et d’un bien-être commun.

Quelles tâches ménagères mon enfant peut-il faire ?

Entre 1 et 2 ans

Lui faire ranger ses jouets et ses chaussures. Vous pouvez décrire les actions que vous faites pour que votre tout-petit apprenne où se rangent les choses.
Dites, par exemple : « Je mets les chaussures dans l’armoire, je place le jouet dans le coffre » 

Votre enfant peut aussi aider à mettre sur la table du repas les éléments faciles à attraper. Restez près de lui durant ce moment.

A partir de 3 ans

A partir de 3 ans, de nouvelles tâches deviennent accessibles à votre enfant.

  • Il peut s’occuper des petits dégâts comme le lait renversé sur la table ou le plancher par exemple.
  • Tenter de passer le balai sur de petites surfaces.
  • Débarrasser de la table des objets légers et non tranchants (comme ses couverts en plastiques par exemple).
  • En plus de débarrasser, il peut tenter de nettoyer la table après le repas.
  • Votre enfant peut également mettre le linge sale dans le panier  et ranger ses vêtements.


    Découvrez la répartition des tâches domestiques dans les familles

 

Découvrez également : 

Ces contenus peuvent vous intéresser