paroles de professionnels

Des repères pour découvrir le monde

15/11/2016


Afin de construire la sécurité intérieure nécessaire à son épanouissement, au développement de ses capacités sociales et cognitives, l’enfant a besoin de comprendre le monde qui l’entoure et de pouvoir anticiper ce qui va se passer pour lui. Dans nos établissements, nous nous attachons à créer un environnement stable tant sur le plan humain que matériel. Il s’agit d’organiser pour l’enfant un monde prévisible.

 

Des repères dans l’espace :

 

Dans chaque espace d’accueil, l’aménagement est réfléchi pour répondre aux besoins des enfants. Le mobilier est disposé de façon à favoriser l’exploration, le mouvement et les relations entre enfants. Cet aménagement est stable dans le temps ; il est repère pour l’enfant. Nous sommes attentifs à ne pas modifier les espaces de jeux et l’agencement du mobilier sans y associer le groupe d’enfants, ou au moins le mettre en évidence et le verbaliser avec eux.

 

De la même façon, un bébé qui ne se déplace pas par lui-même sera toujours installé au même endroit et retrouvera les jouets laissés la veille. Cette continuité est rassurante et lui permet de se sentir en confiance.

 

Lors des temps de sieste, le lit de l’enfant, toujours le même, toujours placé au même endroit, constitue un espace individualisé, qui lui est dédié et qu’il reconnait comme le sien ; il se sent ainsi pris en compte.

 

Le positionnement de l’adulte dans l’espace contribue à cette stabilité et est réfléchi dans ce sens. D’une manière générale, les professionnel(les) sont assis(e)s au sol,  à un endroit stratégique qui leur permet de voir et d’être vu(e)s de tous les enfants. L’enfant pourra investir le matériel et l’espace de jeu, développer des interactions avec les autres en toute sérénité. L'adulte est un point fixe vers lequel l'enfant peut se tourner afin de se rassurer et continuer à explorer. Nous sommes attentifs à réduire au maximum les déplacements des adultes afin de préserver la stabilité de ce repère.

 

Des repères dans le temps :

 

La notion du temps et plus encore la notion de « mesure du temps » ne sont pas appréhendables par le jeune enfant.  Il est nécessaire de lui donner les moyens d’identifier le moment de la journée auquel il se trouve.

 

C’est la répétition des actions, menées toujours au même moment et dans le même ordre, qui permet à l’enfant d’anticiper ce qui va se passer pour lui : donner les repas aux bébés toujours dans le même ordre permet à Ninon de réaliser que lorsque Pierre et  Tiphaine ont pris leur repas, c’est son tour… ce n’est donc celui qui pleure le plus fort qui sera servi en premier !

C’est ainsi que se mettent en place des rituels à la crèche : le bonjour du matin, le temps des comptines avant le repas, le temps de lecture avant la sieste… la ritualisation permet à l’enfant de construire sa représentation du temps qui passe.

 

Des repères humains :

 

Au moment de son accueil en crèche, le jeune enfant a souvent connu une relation exclusive avec sa mère. Il va lui falloir créer un lien avec un ou des adultes qui ont une odeur, des gestes, une voix et une façon de faire différents de ce qu’il a connu jusque-là.

 

La capacité innée de l’enfant à rechercher la proximité avec la personne qui prend soin de lui va l’aider à créer un lien privilégié avec un adulte auprès duquel il pourra trouver sécurité et réconfort. Les premiers temps de l’accueil de l’enfant sont donc organisés pour que ce soit toujours le (la) même professionnel(le) qui accueille l’enfant et son parent. Petit à petit se tisse un lien de confiance entre les trois acteurs de cette rencontre qui va rendre possible la séparation. L’accueillant en crèche devient alors repère pour l’enfant qui sait qu’il compte pour lui et peut compter sur lui.

 

Par la suite, c’est le (la) professionnel(le) qui accueille le bébé le matin qui prendra soin de lui sur la journée : change, repas, accompagnement à l’endormissement. Le nombre d’adultes intervenant auprès de lui est réduit.

Dès que l’enfant est un peu plus grand, sa connaissance du lieu, de l’ensemble des professionnels présents dans l’espace de vie, lui permettra de multiplier les interactions avec tous les adultes présents pour profiter pleinement de la diversité présente dans l’équipe.

 

L’émergence de la sécurité intérieure qui soutiendra l’enfant dans son épanouissement personnel, dans ses relations sociales et dans son devenir adulte repose donc sur la qualité et la stabilité de son environnement tant humain que matériel.

Dans son environnement familial, l’enfant construit ses repères par lui-même ; la régularité des horaires de repas et de sommeil, l’aménagement stable de son espace de sommeil, des règles toujours identiques et la présence d’adultes connus autour de lui et rassurant lui permettent de grandir harmonieusement.

Partagez cet article

Partager sur Facebook Partager sur Viadeo Partager sur Twitter Partager sur Linkedin


Retrouvez toutes nos paroles de professionnels