paroles de professionnels

Tout savoir sur la vaccination

05/07/2016


L’arrivée en crèche demande aux parents de répondre à certaines obligations, notamment en termes de vaccination. Si comme bon nombre de parents, vous êtes un peu perdu dans le carnet de santé de votre enfant, Babilou répond à vos questions.

 

La vaccination, quèsaco ?

 

La vaccination est un procédé qui permet d’éviter à votre enfant de contracter certaines maladies infectieuses qui peuvent avoir un caractère de gravité, en stimulant ses défenses immunitaires.

C’est un outil essentiel de santé publique dans le domaine de la prévention

 

Quelles sont les vaccinations obligatoires ?

 

  3 maladies font l’objet d’une vaccination obligatoire du fait de leur gravité et/ou des risques de séquelles importantes :

  • la diphtérie,
  • le tétanos,
  • la poliomyélite.

 

Les parents dont l’enfant est accueilli en crèche doivent veiller au respect de cette obligation ; la vaccination doit être débutée au plus tard 3 mois après son entrée en collectivité.

 

Quelles sont les vaccinations recommandées ?

 

D’autres maladies font l’objet de recommandation de vaccination: votre médecin traitant pourra vous renseigner sur les intérêts et inconvénients en lien avec les vaccins correspondant à chacune de ces maladies :

 

  • la coqueluche (infection respiratoire grave chez le très jeune enfant),
  • la rubéole (infection fréquente et bénigne chez l’enfant mais qui présente des risques chez la femme enceinte : la vaccination de l’enfant a pour but de limiter la contamination des femmes enceintes),
  • la rougeole (maladie virale qui présente des risques aux niveaux respiratoire et cérébral),
  • les oreillons (infection qui présente des risques au niveau des organes de la reproduction : risque de stérilité),
  • les infections à haemophilus influenzae de type B, à l’origine de méningites et d’infections respiratoires graves avant 5 ans,
  • les infections à pneumocoque, responsables de méningite et de pneumonies graves,
  • les infections à méningocoques, à l’origine de méningites très graves,
  • la tuberculose.

 

 

Quel est le calendrier des vaccinations ?

 

Beaucoup de ces vaccinations peuvent être regroupées de façon à limiter le nombre d’injections.

 

Un retard dans le calendrier vaccinal ?

 

Il n'est pas nécessaire de recommencer tout le programme des vaccinations imposant des injections répétées. Il suffit de reprendre le calendrier au stade où il a été interrompu et de compléter la vaccination en réalisant le nombre d'injections requis en fonction de l'âge.

 

Prenez contact avec votre médecin traitant ou la PMI qui pourra vous guider dans cette démarche de prévention importante pour votre enfant.

Partagez cet article

Partager sur Facebook Partager sur Viadeo Partager sur Twitter Partager sur Linkedin


Retrouvez toutes nos paroles de professionnels