actualités et communiqués de presse

Enfant porteur d'une pathologie : bienvenue en crèche !

15/02/2017


A l’occasion de la Journée internationale du cancer de l’enfant, Fadia, Médecin Référent du Groupe Babilou témoigne de l’accompagnement médical apporté aux enfants souffrant de pathologies chroniques (asthme, diabète, allergie…) dans les structures Babilou. Elle nous rappelle l’importance de l’attention portée à l’enfant et du soutien aux familles.

 

Comment accueille-t-on l’enfant souffrant de pathologie chronique dans les crèches Babilou ?

Notre vocation est simple : Tous les enfants doivent pouvoir être accueillis dans nos structures. La seule limite est la compatibilité de l’état de l’enfant avec la collectivité et les possibilités humaines et matérielles de la crèche. Quoiqu’il en soit c’est toujours la crèche qui cherchera à s’adapter à l’enfant et ses pathologies et non l’inverse.

 

Comment est assuré l’accompagnement médical dans une crèche Babilou ?

Pour assurer le suivi médical de chaque enfant et prévenir d’éventuelles pathologies nous sommes plus de 900 professionnels de santé dans le Groupe en France : médecins, psychologues, psychomotriciens, infirmiers, puériculteurs…

L’une des spécificités de Babilou est d’avoir créé un poste de Médecin Référent Groupe pour garantir l’accompagnement paramédical dans les crèches, être garant du protocole médical de chaque structure (existence, conformité et évolution avec les normes en vigueur) et assurer la coordination des médecins.

 

Quelles actions spécifiques sont mises en place pour répondre aux besoins des enfants souffrant de pathologies ?

Avant d’accueillir l’enfant en crèche, une visite est faite par le médecin d’établissement pour évaluer ses besoins particuliers. En concertation avec la direction de la structure, l’accueil de l’enfant est possible dès la mise en place d’un PAI (Projet d’Accueil Individualisé).

Le PAI permet de définir les besoins de l’enfant : repas adapté, traitement médical, surveillance particulière, etc. Chez Babilou, il existe plusieurs modèles de PAI, adaptés en fonction de la pathologie pour mieux cibler les spécificités de l’accueil à apporter.

L’enfant souffrant de pathologie chronique a aussi besoin d’un lieu neutre où la maladie n’est pas constamment au centre de la préoccupation. La vie en collectivité peut lui apporter cette liberté.

Afin de préserver cette « parenthèse » pour l’enfant, nous devons parfois rappeler que la crèche n’est pas un lieu de soins.

 

Quel accompagnement met-on en place pour les familles de ces enfants ?

L’accueil d’un enfant souffrant de pathologie créé automatiquement un lien étroit entre la structure et la famille du fait de l’accompagnement spécifique que cela demande.

Le médecin de crèche fait la première visite, appelée visite d’admission, mais peut aussi être amené à revoir l’enfant régulièrement si besoin.

Le rôle des professionnels est aussi de rassurer les parents. Généralement deux types d’inquiétudes sont identifiées : la crainte que l’enfant soit stigmatisé du fait de sa maladie et la peur que la pathologie ne soit pas correctement prise en charge au sein de la crèche. Leurs inquiétudes sont légitimes et nous mettons tout en œuvre pour créer un lien de confiance avec eux. Souvent, la présence d’un psychologue est un soutien à l’accompagnement des familles.

 

Enfant porteur d'une pathologie : bienvenue en crèche !

Partagez cet article

Partager sur Facebook Partager sur Viadeo Partager sur Twitter Partager sur Linkedin


Retrouvez toutes nos actualités